l'agora pacifiste de agor

Expressions libres,Paix,Amour,Ecologie,Sauvegarde de notre planète,Musique
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexionPartenairesSite  partenaire  principal
NEWS
Le forum subit un lifting pour plus de convivialité A bientôt
Derniers sujets
» Si quelqu'un me lit... Je suis toujours en vie !
Sam 21 Oct - 3:48 par [Troll]

» Danse avec moi ou Baila conmigo
Sam 23 Aoû - 21:31 par agor

» Padre Pio
Sam 26 Avr - 20:26 par agor

» Padre Aicardo Alzate
Ven 18 Avr - 18:10 par agor

» Kolibri Monsanto ennemi de l'humanité
Sam 8 Juin - 16:34 par agor

» Vivre d'amour de Sainte Thérèse de Lisieux
Dim 10 Mar - 23:06 par agor

» Claude François
Sam 24 Nov - 22:16 par agor

» Diaporama d'artistes
Mer 14 Nov - 22:35 par agor

» Paul Abraham en HD
Mer 14 Nov - 22:22 par agor

» Annie Girardot
Mer 14 Nov - 21:35 par agor

Chanson du jour

Chaude couleur Orange par agor
La vidéo de mes amis

❦Bienvenue les Enfants de la Terre❦ par djezar
On nous manipule
Réveillons -nous !! Une vidéo régulièrement mis à jour pour vous ouvrir les yeux !!

Partagez | 
 

 Le déclin du pétrole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptitdav29
Maitre posteur
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Localisation : Brest même didiou!
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Le déclin du pétrole   Lun 29 Oct - 13:52

Citation :
Pour quand, le peak oil ? Pour hier, parait-il ![/
jeudi 25 octobre 2007, 10:54:27 | jferre@noos.fr (José Ferré)
La production de pétrole dans le monde a atteint son pic en 2006, et devrait décliner (à raison de 3% par an) de moitié d'ici 2030, a affirmé lundi l'institut Energy Watch Group http://www.energywatchgroup.org/Startseite.14+M5d637b1e38d.0.html , lors d'une conférence sur le «pic pétrolier» («peak oil») organisée à Londres.

«Cela créera un manque de production qu'il sera difficile de combler malgré l'exploitation grandissante d'autres énergies fossiles, du nucléaire ou de sources alternatives», met en garde l'Energy Watch Group (EWG). Ce cabinet d'étude, fondé à l'initiative du député Vert allemand Hans-Joseph Fell, regroupe des parlementaires et des scientifiques de plusieurs pays. Son objectif est de produire une information indépendante pour la mise en place de politiques énergétiques durables.

Selon les chiffres publiés par l'EWG, le monde a produit 81 millions de barils par jour (Mbj) en 2006. En 2020, il devrait en produire 58 millions par jour, puis simplement 39 millions en 2030 - une baisse de plus de 50% par rapport aux niveaux actuels.

Cette hypothèse baissière contraste avec les projections de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), qui table sur 105 Mbj en 2020 (extrapolation de l'EWG à partir d'une projection de l'AIE pour 2015), et 116 Mbj en 2030.

L'EWG fonde ce scénario sur un comptage très pessimiste des réserves fossiles dans le monde. Le cabinet IHS (qui compile les données de l'industrie pétrolière) estime les réserves pétrolières
mondiales à 1.255 milliards de barils. Selon EWG, il ne resterait que 854 milliards de barils dans le sous-sol.

L'écart provient essentiellement du Moyen-Orient : pour l'IHS, les réserves du Moyen-Orient seraient de 677 milliards de barils ; le cabinet EWG les évalue à seulement 362 milliards.

Contrairement aux institutions comme l'AIE, qui fondent leurs calculs sur l'estimation des réserves encore dans le sous-sol, le cabinet EWG s'appuie sur les chiffres de production actuelle. L'estimation de l'EWG tient compte aussi des comportements de l'industrie, notamment les retards observés dans le développement de champs pétroliers.

«C'est grâce à cette méthode de calcul que nous avons pu annoncer sans nous tromper que la production pétrolière en Mer du Nord atteindrait son pic en 2000 et commencerait ensuite à décliner», a rappelé Jörg Schindler, l'auteur du rapport «Oil supply» présenté lundi à Londres.«Le monde doit se préparer à une mutation de fond et miser sur les énergies renouvelables», a-t-il conclu.

En effet, selon Energy Watch Group, seules les énergies renouvelables offrent une alternative durable au pétrole. L'énergie nucléaire et le charbon propre ne sont pas des solutions d'avenir car «il existe déjà une pénurie d'uranium et les technologies permettant d'exploiter du charbon propre n'existent pas encore», a estimé Jörg Schindler.

«Nous sommes face à un déni institutionnel. Les sociétés pétrolières ne peuvent que taire la vérité, sans quoi le cours de leur action risquerait de s'effondrer» a ajouté Hans-Joseph Fell.

Selon lui, le «pic pétrolier» n'est pas une théorie mais déjà une réalité. Il a établi un parallèle avec le changement climatique : considéré au début des années 1990 comme une prophétie douteuse émanant de scientifiques isolés, le changement climatique est aujourd'hui une réalité dont plus personne ne doute, a-t-il rappelé.

La théorie du «pic pétrolier» est également soutenue par l'Association for the Study of Peak Oil and Gas (ASPO), un réseau de scientifiques qui entend démontrer que la production de pétrole est sur le point d'amorcer son déclin, avec à la clé de graves conséquences politiques et économiques.

Selon l'EWG, comme les autres organismes qui contestent la théorie d'un épuisement déjà en cours des ressources fossiles, l'AIE envoie aux milieux d'affaire un message dangereux, en supposant que l'approvisionnement en pétrole ira en s'améliorant, ce qui n'encourage pas l'industrie à s'atteler aux changements structurels nécessaires.

«Le système économique mondial est à l'aube d'un changement structurel», insiste le groupe d'étude, qui se veut indépendant de l'industrie pétrolière, au contraire de groupes d'études et d'agences telles que l'AIE, ou le CERA.

Pour l'un des intervenants invités par l'EWG, l'économiste britannique David Fleming, la raréfaction des ressources pétrolières ne sera pas sans conséquences sociales: «on pourrait aisément assister aux mêmes scènes d'agitation sociale de masse que celles survenues en Birmanie ce mois-ci», prévient-il, en référence au soulèvement populaire qui avait pour origine le mécontentement des habitants après une hausse surprise et massive des prix des carburants.

L'économiste met en garde contre le risque d''effondrement social», si les gouvernements ne préparent pas la transition vers les autres sources d'énergie.


Plutot une bonne nouvelle j'avoue...
J'ai une question : etes vous pour ou contre la taxation du pétrole genre taxe carbone? Cela n'a t-il pas pour seule consequence la baisse du pouvoir d'achat des revenus modestes selon vous?


Selon moi c'est un mal nécessaire pour promouvoir d'autres energies alternatives plus propres. Ce qu'il faut c'est taxer les energies fossiles et utiliser ces taxes pour developper les energies renouvelables qui a + ou - long terme seront moins cheres que les energies fossiles et feront faire des economies d'ou une augmentation du pouvoir d'achat pour les revenus modestes a long terme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bonbec
Maitre posteur


Nombre de messages : 369
Age : 49
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Le déclin du pétrole   Lun 29 Oct - 19:14

pour moi la taxe carbone oui mais pour les grosse usines qui crachent leurs fumées 24h/24h , les entrprise de trasports routier qui crachent de la fumée noire des pots d'échappements sans etre inquiété, les routiers entrant en france et dont les véhiculent ne sont pas entretenu devraient etre taxé aussi! bref on nous assure que les nouvelle voiture diesel ne polluent pas, ( ils m'ont meme donné un macaron vert de non pollution pour mon pare brise ) donc je vois pas pourquoi je paierais une taxe de plus.

il est reconnu et su depuis longtemps quels sont les carburants bio qui peuvent etre utilisé sans pour celà pomper la terre nouricière et qui ne couterait pas grand chose au consomateur, et rien n'est mis en place, tout celà pour pouvoir nous taxer un peu plus: taxe carbonne, taxe sur les plantations des biocarburants, de toute façon il trouverons toujours une façon de taxer! les gens roulant à l'huile de friture s'ils se font prendre payent une amande pour avoir froder la taxe sur l'essence!!! mais ou on va?

franchement si je pouvais je roulerais à l'huile de friture, mais pour celà faut pouvoir adapter son moteur, avoir de quoi stocker l'huile, la filtrer et avoir le temps de la récolter, domage je suis pas assez " couillue " et trop vieille, pour monter une sociétée qui pourais faire ça et assurer la distribution.... allez les jeunes lancez vous je serais la première cliente!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agor
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1955
Age : 47
Date d'inscription : 04/03/2005

MessageSujet: Re: Le déclin du pétrole   Mer 7 Nov - 22:58

Je pense que nous sommes bien au début d'une baosse de production avant la pénurie

Le 3ème choc pétrolier auquel nous assistons est en partie lié à cette donne et en parallèle il y a une très forte demande en pétrole de pays émergents qui ont droit eux aussi à la croissance Cool

Des spécialistes disent que nous avons eu anormalement un pétrole à prix bas vers la fin du 20ème siècle et qu'il était temps que ce prix monte car il reflète les problèmes d'approvisionnement futurs

Les taxes pétrolières doivent absolument financer des projets de recherches énergétiques ou la mise en oeuvre à marche forcée des technologies propres (moteur Pantone,à air comprimé )

Oui pour une taxe carbonne sur tous les produits technologiques les plus polluants ,mais aussi sur des produits alimentaires qui parcourent plus de 1500 km alors que ces produits agricoles existent dans notre pays et ont du mal à se vendre ( fraises etc )

_________________
je vous présente

http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=107967
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptitdav29
Maitre posteur
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Localisation : Brest même didiou!
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: Le déclin du pétrole   Dim 18 Nov - 18:14

J'ai vu que maintenant chez les concessionnaires automobiles ils affichent la barre énergie des voitures neuves en vente (en tout cas a Toyota ils le font). C'est une bonne chose ca incitera les consommateurs a acheter des voitures plus propres et ca virera les voitures polluantes du marché comme ca a eu lieu avec les appreils ménagers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agor
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1955
Age : 47
Date d'inscription : 04/03/2005

MessageSujet: Re: Le déclin du pétrole   Dim 18 Nov - 21:40

Citation :
ca incitera les consommateurs a acheter des voitures plus propres
seulement les consommateurs qui en ont les moyens

Les autres ,aux faibles revenus continuerons à rouler dans des voitures poubelles
d'où la nécessité d'une SUPER prime à la casse et uniquement destiné aux faibles revenus Wink

_________________
je vous présente

http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=107967
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptitdav29
Maitre posteur
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 29
Localisation : Brest même didiou!
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: Le déclin du pétrole   Lun 19 Nov - 20:08

Oui bien sur ceux qui achetent une voiture neuve, c'est généralement ceux qui en ont les moyens.
C'est vrai qu'apres ils faut faire d'autres mesures genre éco-taxes pour que ca ait un vrai impact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le déclin du pétrole   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le déclin du pétrole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clin d'oeil de Bli² ? ...
» clin d'oeil, Nabshare et Musak
» un petit clin d'oeil
» un petit clin d'oeil à red dead redemption
» statut clin d'oeil ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'agora pacifiste de agor :: Actualités :: Ecologie-
Sauter vers: