l'agora pacifiste de agor

Expressions libres,Paix,Amour,Ecologie,Sauvegarde de notre planète,Musique
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexionPartenairesSite  partenaire  principal
NEWS
Le forum subit un lifting pour plus de convivialité A bientôt
Derniers sujets
» Danse avec moi ou Baila conmigo
Sam 23 Aoû - 21:31 par agor

» Padre Pio
Sam 26 Avr - 20:26 par agor

» Padre Aicardo Alzate
Ven 18 Avr - 18:10 par agor

» Kolibri Monsanto ennemi de l'humanité
Sam 8 Juin - 16:34 par agor

» Vivre d'amour de Sainte Thérèse de Lisieux
Dim 10 Mar - 23:06 par agor

» Claude François
Sam 24 Nov - 22:16 par agor

» Diaporama d'artistes
Mer 14 Nov - 22:35 par agor

» Paul Abraham en HD
Mer 14 Nov - 22:22 par agor

» Annie Girardot
Mer 14 Nov - 21:35 par agor

» Art mural
Sam 10 Nov - 21:56 par agor

Chanson du jour

Chaude couleur Orange par agor
La vidéo de mes amis

❦Bienvenue les Enfants de la Terre❦ par djezar
On nous manipule
Réveillons -nous !! Une vidéo régulièrement mis à jour pour vous ouvrir les yeux !!

Partagez | 
 

 De quoi nous plaignons-nous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Thé
Maitre posteur


Nombre de messages : 488
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: De quoi nous plaignons-nous ?   Mer 1 Aoû - 2:46

Par Bradley Klapper AP - Lundi 30 juillet, 17h56GENEVE - Viol, esclavage sexuel, inceste forcé ou cannibalisme: les femmes de la province du Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), subissent de nombreuses atrocités, dont les pires sont commises par des rebelles ayant participé au génocide rwandais, a déclaré lundi une spécialiste onusienne des droits de l'Homme.

(publicité)
"Les atrocités perpétrées par ces groupes armés sont d'une brutalité inimaginable qui va bien au-delà du viol", a affirmé Yakin Erturk, estimant qu'il s'agissait de la pire situation qu'elle ait vue en quatre ans d'enquête sur les violences faites aux femmes.

"Les femmes subissent des viols en réunion, souvent devant leur famille et leur communauté. Il existe de nombreux cas où des parents masculins sont forcés sous la menace d'une arme à feu de violer leur propre fille, leur mère ou leur soeur", a-t-elle expliqué, à l'issue de onze jours d'investigations au Congo-Kinshasa. "Les femmes sont fréquemment blessées par balles ou par arme blanche dans leurs organes génitaux, après avoir été violées. Des femmes ayant survécu à des mois d'esclavage m'ont dit que leur tortionnaires les avaient forcées à manger des excréments ou la chair humaine de proches tués", a-t-elle ajouté.

La plupart des exactions les plus graves seraient le fait de groupes rebelles dont beaucoup se sont réfugiés en RDC après avoir participé au génocide de 1994 au Rwanda. Yakin Erturk juge que la situation au Sud-Kivu est "alarmante et requiert une attention immédiate". Elle fait état de 4.500 cas de violences sexuelles signalées depuis le début de l'année mais souligne que le nombre réel est probablement bien plus élevé: "la plupart des victimes vivent dans des zones inaccessibles (...), ont peur de se plaindre ou n'ont pas survécu aux violences".

A Bukavu, près de la frontière rwandaise, l'hôpital spécialisé Panzi accueille chaque année environ 3.500 femmes souffrant de fistules et autres blessures génitales graves résultant de ces atrocités, précise Mme Erturk. Elle cite pour exemple une conversation avec une fillette de dix ans hospitalisée dans l'établissement, et qui avait été enlevée avec ses parents: "elle a dû être opérée d'urgence parce que ses tortionnaires lui avaient planté une branche dans les organes génitaux."

Les régions orientales du Congo-Kinshasa, riches en ressources minières, aux frontières avec l'Ouganda, le Rwanda et le Burundi, sont les plus instables du pays. Des violences y éclatent régulièrement entre milices, faisant des morts parmi les civils. Après la guerre civile de 1998-2002, à laquelle avaient pris part six pays voisins, l'ONU a dépêché des Casques bleus pour maintenir la paix. Environ 18.000 soldats onusiens sont actuellement déployés dans le pays.

Mais le gouvernement congolais et la communauté internationale doivent s'impliquer davantage dans la lutte contre la violence sexuelle, commise par les groupes rebelles mais aussi les forces armées et la police nationale pour près de 20% des cas signalés, a déclaré Mme Erturk, car "la violence contre les femmes semble être perçue comme normale par de vastes pans de la société".

Selon elle, des unités de l'armée se sont délibérément attaquées à des localités soupçonnées de soutenir la guérilla, se livrant au "pillage, au viol en réunion et dans certains cas au meurtre de civils". "Des soldats ou des policiers se considérant au-dessus des lois ont aussi commis de tels actes. Ces actes relèvent du crime de guerre et, dans certains cas, du crime contre l'humanité", a asséné l'experte des droits de l'Homme.

Citant un cas où, en décembre, 70 policiers ont riposté à l'incendie d'un poste de police de Karawa en brûlant cette ville de la province d'Equateur (nord-ouest), Mme Erturk affirme que des civils ont été torturés et au moins 40 femmes, dont une fillette de 11 ans, violées. Aucun policier n'a été arrêté ou poursuivi, et des exactions similaires se seraient produites à Bonyanga et Bongulu, dans le nord-ouest du pays également.

"Le système judiciaire se trouve dans un état déplorable", estime Mme Erkurk, "il est débordé même par un nombre limité de cas où les femmes affrontent tous les obstacles et osent signaler des violences sexuelles". En outre, "les rapports de corruption et d'ingérence politique dans le processus judiciaire sont légion", a déploré l'enquêtrice, qui présentera ses conclusions au Conseil des droits de l'Homme en septembre. AP

st/v318

Désolation !
Marie-Thé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agor
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 1955
Age : 47
Date d'inscription : 04/03/2005

MessageSujet: Re: De quoi nous plaignons-nous ?   Mer 1 Aoû - 8:45

Citation :
Environ 18.000 soldats onusiens sont actuellement déployés dans le pays.

et pourtant il y a des atrocités commises Rolling Eyes

donc qu'elle est l'efficacité de ces forces onusiennes Question

_________________
je vous présente

http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=107967
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Thé
Maitre posteur


Nombre de messages : 488
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: De quoi nous plaignons-nous ?   Mer 1 Aoû - 15:34

agor a écrit:
Citation :
Environ 18.000 soldats onusiens sont actuellement déployés dans le pays.

et pourtant il y a des atrocités commises Rolling Eyes

donc qu'elle est l'efficacité de ces forces onusiennes Question
N'étant pas sur le terrain, nous n'avons pas à porter de jugement d'autant que le problème du Darfour est extrêmement complexe et qu'il existe des zones non accessibles (zones de non-droit), ce qui prive les populations locales d'aide !
L'ONU intervient, c'est déjà mieux que rien !
On ne va tout de même pas surexposer la vie des intervenants, non ?
Beaucoup de soldats de l'ONU sont morts pour leur engagement !
Nous, nous ne faisons rien qui mettrait notre vie en péril !
Marie-Thé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agor
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 1955
Age : 47
Date d'inscription : 04/03/2005

MessageSujet: Re: De quoi nous plaignons-nous ?   Ven 10 Aoû - 14:41

A la lecture de ce que subissent ces habitants ,on a en effet vraiment tort de se plaindre car rien ne nous empêche d'améliorer notre sort ou plutôt bonheur sans tomber dans le matérialisme

Trop de matérialisme tuerait-il le sentiment du bonheur ?

_________________
je vous présente

http://www.meilleurduweb.com/index.php?id=107967
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptitdav29
Maitre posteur


Nombre de messages : 268
Age : 28
Localisation : Brest même didiou!
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Re: De quoi nous plaignons-nous ?   Ven 10 Aoû - 23:59

Il faut quand meme rappeler qu'au Rwanda en 1994, l'ONU etait présente mais ne pouvait pas intervenir car n'etant la que pour défendre et pas attaquer... Résultat de nombreux massacres ont été perpétrés devant les yeux des onusiens impuissants qui n'avaient pas le droit d'utiliser d'arme... Vive l'ONU... Heureusement ils ont changé le statut et maintenant ils ont droit d'utiliser leurs armes.
Pour la république démocratique du Congo (que quelqu'un daigne m'expliquer ce qu'il y a de démocratique dans ce pays) ca fait vraiment peur de voir a quel point c'est la m.... (et ya pas d'autre mot) dans ces pays: corruption, détournement de dons humanitaires, massacres, viols et j'en passe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De quoi nous plaignons-nous ?   Aujourd'hui à 22:15

Revenir en haut Aller en bas
 
De quoi nous plaignons-nous ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Commentaires] Nous sommes Frères, et les Frères se protègent entre eux.
» 7DTD - Alpha 12 : Plaignons-nous dès maintenant !
» Nous croiserons-nous sur Berry Champ de Bataille 2014 ?
» Quel types de joueurs sommes nous ? A nous de le dire !
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'agora pacifiste de agor :: Actualités :: Actualités- Débats-
Sauter vers: